@tijulius

Captain Watch

score 3389

Ti JuliusVIP

3 abonnements 13 abonnés

CHALLANS

  • 3963

    Notés

  • 27

    Envies

  • 0

    Alertes

172 Pitchs

Carter

Carter (2022)

un crescendo de morceaux de bravoure, reliés entre eux par un (assez grossier) faux plan-séquence. Finalement proche d'un jeu vidéo, le film pèche par sa fuite en avant et ses retournements plus ou moins compréhensibles...

mercredi 10 août 2022


Un mariage sans fin

Un mariage sans fin (2020)

la carte du "jour sans fin" s'épuise au cours du film, qui progresse parfois paresseusement. Alicia von Rittberg, de tous les plans, est vraiment craquante, mais je préfère quand même de loin le plus déjanté "Palm Springs".

mercredi 10 août 2022


Créatures

Créatures (2021)

Sympathique série B, qui lorgne du côté de Cronenberg, avec cet alien libidineux. Le rythme est suffisamment soutenu et les personnages bien campés pour nous faire croire à l'ensemble.

mardi 9 août 2022


The Sadness

The Sadness (2021)

Cet étalage permanent de violence et de cruauté dénote de la part du réalisateur une fascination assez malsaine. Tout n'est pas justifiable.

mardi 9 août 2022


Jurassic World - Le Monde d'après

Jurassic World - Le Monde d'après (2022)

L'avantage de finir la saga avec ce navet, c'est la certitude que personne ne réclamera une suite. En espérant que les spectateurs n'aient pas la mémoire courte...

mardi 9 août 2022


Ambulance

Ambulance (2022)

On a beau s'y attendre, l'esthétique clipesque de Michael Bay est tellement éprouvante que l'on a hâte que tout ce cirque bruyant s'achève.

mardi 9 août 2022


Le Raid

Le Raid (2002)

Tout est excessif et hystérique, et fatigue assez vite le spectateur. Quelque chose à sauver ? Le dialogue codé entre Yves Rénier et ses soldats.

mardi 9 août 2022


Lake Mungo

Lake Mungo (2008)

Une touchante enquête post-mortem sur la personnalité d'un être cher disparu. La touche horrifique n'est là que pour renforcer le processus du deuil.

mardi 9 août 2022


The Medium

The Medium (2021)

Défaut inacceptable pour moi, le non-respect du found footage. Et puis c'est long...

mardi 9 août 2022


La Nuit des rois

La Nuit des rois (2020)

Un film étrange, scandé de cris et de danses, à voir comme un conte violent sur la puissance du verbe.

mardi 9 août 2022


The Children

The Children (2008)

Il y avait pourtant du potentiel dans cette idée, mais l'ensemble sonne comme un téléfilm vulgaire et brouillon. Préférez "The innocents".

mardi 9 août 2022


Prey

Prey (2022)

Quand Disney reprend Predator, il en fait un invraisemblable film pour enfants, aux personnages manichéens. A oublier.

mardi 9 août 2022


Happiness Road

Happiness Road (2017)

Dans la lignée de "Mes voisins les Yamada", le film offre une chronique sino-américaine touchante et aux personnages attachants, mais qui brouille parfois trop les époques pour être complètement compréhensible.

mardi 9 août 2022


Détective Conan - The Scarlet Bullet

Détective Conan - The Scarlet Bullet (2021)

Une intrigue correcte au départ, mais réservée aux initiés, la faute à la multiplicité des personnages, et à une résolution abrupte et assez invraisemblable. Le format long n'était pas une si bonne idée...

mardi 9 août 2022


Ogre

Ogre (2021)

L'ogre du titre est finalement assez anecdotique, l'histoire se concentrant sur le nouveau départ d'une mère et de son fils dans un milieu rural, et ayant le mérite de se placer, avec justesse, à hauteur d'enfant. Le "film de genre" n'en est donc pas tout à fait un.

mardi 9 août 2022


The Innocents

The Innocents (2021)

Il fallait oser montrer comment le mal habite aussi l'enfance.

lundi 1 août 2022


Resident Evil

Resident Evil (2022)

Après un premier épisode affligeant de poncifs adolescents, la sauce prend un peu plus. , mais les alternances d'époques sont clairement en défaveur des deux ados. A regarder très vite et sans en attendre quelque chose...

dimanche 17 juillet 2022


Seize Printemps

Seize Printemps (2020)

Portrait sensible de l'éveil à l'amour. Des maladresses, mais aussi des moments de grâce.

mardi 12 juillet 2022


Massacre à la Tronçonneuse

Massacre à la Tronçonneuse (2022)

Accumulation de laideurs, d'incohérence, de jump scares téléphonés et de bonne conscience, très loin de la folie primitive du premier opus. N'est-il pas inquiétant que l'on se réjouisse de voir certains personnages ainsi tronçonnés ?

lundi 27 juin 2022


Doctor Strange in the Multiverse of Madness

Doctor Strange in the Multiverse of Madness (2022)

Quel gloubi-boulga ! Sans doute un des plus mauvais Marvel, mais sur ce genre de productions, j'ai tendance à avoir la mémoire courte.

lundi 27 juin 2022


Les disparus de Saint-Agil

Les disparus de Saint-Agil (1938)

Un film qui parvient à se mettre à la hauteur des personnages qu'il caractérise, aussi bien les adultes (Michel Simon, intense) que les enfants, ce qui est généralement plus difficile. Une intelligente gestion des ombres et du suspense. De quoi en remontrer à plus d'un "moderne"

lundi 27 juin 2022


Obi-Wan Kenobi

Obi-Wan Kenobi (2022)

Tout ça pour ça. A l'image d'une autre série "The Mandalorian", Obi-Wan Kenobi semble toujours contraint de plaire au plus grand nombre sans offusquer les fans, et reste pour cela très plat de tous points de vue : enjeux, dialogues, caractérisation, réalisation.

lundi 27 juin 2022


X

X (2022)

En voulant jouer sur tous les tableaux (sexe et horreur), Ti West s'emmêle les pinceaux, n'achève rien et produit une structure sans finesse, sans propos, et surtout sans suspense. Bref, le racolage ne paie pas.

samedi 18 juin 2022


Les Vedettes

Les Vedettes (2022)

Le comique se fait désirer, mais le principal problème du film est le point de vue sur les losers Daniel et Stéphane : On ne peut à la fois s'en moquer et prendre leur parti. Cette ambiguïté désamorce une grande part du capital sympathie de l'ensemble.

jeudi 16 juin 2022


Incroyable mais vrai

Incroyable mais vrai (2022)

Quentin Dupieux, après un passage à vide, revient sur des sujets qui l'habitent depuis longtemps, comme l'âge, le temps, la beauté. Ceux-ci ne phagocytent pas son film, grâce entre autre au deuxième couple interprété par Benoît Magimel et Anaïs Demoustier.

jeudi 16 juin 2022


Les Crimes du futur

Les Crimes du futur (2022)

Un Cronenberg organique, comme toujours, mais peut-être plus crépusculaire qu'à l'accoutumée, obsédé par la fin, la vieillesse, le transhumanisme. Les machines semblent tirées d'Existenz, et ont assez mal vieilli.

mercredi 15 juin 2022


7500

7500 (2019)

Un suspense bien tenu, renforcé par la claustrophobie qu'engendre la mise en scène.Joseph Gordon-Levitt tient le film (presque) tout seul.

lundi 6 juin 2022


Demonic

Demonic (2021)

Neill Blomkamp, en panne depuis 2009 et son unique réussite, se cherche avec cette série B de possession démoniaque. Les effets visuels, contreproductifs, renvoient aux premières heures de la 3D, et le reste se perd dans une esthétique de téléfilm lambda. Tu te fais du mal, Neill

lundi 6 juin 2022


Les Animaux fantastiques : Les Secrets de Dumbledore

Les Animaux fantastiques : Les Secrets de Dumbledore (2022)

Beaucoup trop long (surtout vers la fin) et assez creux, même si la première partie était plutôt entraînante. La fin laisse un peu sur sa faim et fait craindre une suite.

vendredi 3 juin 2022


Le secret de la cité perdue

Le secret de la cité perdue (2022)

Malgré la chirurgie de Sandra Bullock, le divertissement parcourt son cahier des charges. Heureusement qu'il y a le sous texte "roman de gare", sans quoi tout cela serait vraiment creux.

jeudi 2 juin 2022


The Batman

The Batman (2022)

Batman façon thriller, entre "Zodiac" et "Saw", mais l'obscurité et les chuchotements ne suffisent pas à faire un film noir...

lundi 30 mai 2022


Le Retour de la Momie

Le Retour de la Momie (2001)

Cette suite reste divertissante, même si elle est alourdie par les trop nombreuses bagarres (aux poings ou au fusil), et des effets spéciaux numériques datés et parfois très laids, le tout s'orientant plus franchement que le premier vers le film familial, accessible aux enfants.

dimanche 29 mai 2022


Torremolinos 73

Torremolinos 73 (2003)

Cela commence comme une comédie un peu grasse, puis devient plus grave, plus essentiel, un propos sur la création, sur l'amour, sur le sacrifice, en plus d'un hommage à Bergman.

mardi 24 mai 2022


The Northman

The Northman (2022)

Symbolique outrancière, dialogues pompeux, acteur principal inexpressif. Même l'idée de réinterpréter Hamlet tombe à l'eau. Revoyez plutôt "Le guerrier silencieux" de N.W.Refn.

lundi 23 mai 2022


Trigger Point

Trigger Point (2021)

Une sorte de sous Jason Bourne, qui se complexifie par une cascade de trahisons et de retournements. Les personnages ne parviennent pas à exister. Sitôt vu (pourquoi, d'ailleurs ?), sitôt oublié.

vendredi 20 mai 2022


Morbius

Morbius (2022)

Dans la même veine que Venom. Tout est expédié, rien n'est vraiment développé. Les morts sont tellement bâclées que ça en devient gênant. Et dire qu'il y aura certainement une suite...

mardi 17 mai 2022


Vivement ce soir

Vivement ce soir (1985)

Chronique d'un hypermarché belge sur une journée. Sans donner dans la véritable satire, le film nous donne à voir à nous-mêmes avec une grande crudité, et la photographie naturaliste des années 80 assèche tout fantasme consumériste. Après quoi chacun court-il ?

jeudi 12 mai 2022


Uncharted

Uncharted (2022)

Au moment où Indiana Jones tente de jeter ses derniers feux, Uncharted s'engouffre dans la brèche déjà bien exploitée par Dwayne Jonhson et Ryan Reynolds avec Red Notice ou Jungle Cruise. Tout va un peu trop vite et les trahisons se superposent sans répit pour le chérubin Holland

mercredi 11 mai 2022


Mes voisins les Yamada

Mes voisins les Yamada (1999)

Un trésor de l'animation nippone. Bien que situées au Japon, les scènes revêtent un caractère universel, et mêlent le réalisme du quotidien à une grande poésie visuelle et symbolique. Le dessin, par sa simplicité même, dépasse les genres et touche lui aussi à l'universel.

lundi 9 mai 2022


Un condamné à mort s'est échappé

Un condamné à mort s'est échappé (1956)

un film dont l'intensité est due en partie au silence et à la voix presque atone du narrateur. Chaque geste revêt un caractère sacré, dans l'urgence de vie et la présence de la mort. Un grand film "de prison" !

vendredi 8 avril 2022


L'Homme de la cave

L'Homme de la cave (2021)

Quel est le projet du réalisateur ? Montrer qu'un prétexte (ici le type un peu sénile de la cave) fait exploser une famille parisienne bourgeoise ? Les comédiens s'en sortent bien dans ce truc cousu de fil blanc à la musique démonstrative et aux dialogues sans finesse.

mardi 5 avril 2022


All of Us Are Dead

All of Us Are Dead (2022)

Le savoir-faire coréen, pour un résultat ultra-addictif, c'est de l'action qui sait se renouveler, et surtout des personnages très attachants, malgré leurs excès. Avec ça, même les amourettes lycéennes me passionnent !

dimanche 3 avril 2022


Moonfall

Moonfall (2022)

Roland Emmerich nous concocte un pot (très) pourri de ses anciens succès, avec un peu du "jour d'après", beaucoup de "2012" et énormément d' "Independance day", le tout saupoudré de mystique, de geek complotiste, pour un tout bourratif sans être nourrissant, berk !

dimanche 3 avril 2022


Gods and Generals

Gods and Generals (2003)

le film rapporte les débuts de la guerre de sécession du point de vue du général sudiste Jackson. Le style pompier s'efface peu à peu, et une forte piété imprègne l'ensemble. Pourquoi ces incursions du côté nordiste qui n'apportent rien qu' un discours convenu sur l'esclavage ?

mardi 29 mars 2022


Gettysburg

Gettysburg (1993)

Ce très long (4h31) film parvient à nous immerger dans la bataille de Gettysburg du point de vue des deux armées, sans manichéisme. Les scènes de combats et de manœuvres sont impressionnantes. Mais Il faut endurer des dialogues édifiants et autres clichés propres à ce genre.

dimanche 27 mars 2022


Drillbit Taylor, garde du corps

Drillbit Taylor, garde du corps (2008)

Malgré quelques gags bien trouvés, l'ensemble est vraiment poussif et peine à articuler la narration. On retiendra en revanche la cruauté du harcèlement fait aux trois héros et la duplicité de leur bourreau, assez bien rendue.

vendredi 25 mars 2022


Monos

Monos (2019)

Un film à la temporalité étrange. Les héros farouches ne se laissent pas découvrir ni apprivoiser. Un aperçu in vivo des enfants soldats, déconcertants par leur violence mêlée de jeux.

jeudi 24 mars 2022


Scott Pilgrim

Scott Pilgrim (2010)

Le procédé de la transformation du film en manga ou en jeu vidéo fait long feu assez vite, et l'on se met à redouter les affrontements.

jeudi 24 mars 2022


On l'appelle Jeeg Robot

On l'appelle Jeeg Robot (2015)

Irrigué par la violence des bas-fonds italiens, le film offre une étonnante galerie de personnages, joue à fond la carte de l'anti-héros et s'achève dans un final très réussi.

mardi 22 mars 2022


Black Crab

Black Crab (2022)

Un film d'action tendu, nerveux, efficace, qui ne s'encombre pas de fioritures, sait gérer son rythme (malgré une fin un peu brouillonne) et les scènes importantes, et dose le pathos sans excès. La présence - presque - invisible de l'ennemi et de la mort est réussie.

dimanche 20 mars 2022


Lolita malgré moi

Lolita malgré moi (2004)

Malgré ses qualités, dans la caractérisation des personnages et dans le comique, le film fait preuve d'hypocrisie en faisant croire que la haut de la "chaîne alimentaire" ado peut renoncer à ses privilèges et se laisser attendrir par le commun. Happy end obligatoire !

samedi 19 mars 2022


Hunted

Hunted (2020)

Un début intéressant, mais et le prologue, la symbolique lourdingue et le basculement dans le grand-guignol desservent le film, ainsi que la rupture de l'unité de lieu. L'obsession vidéo alourdit le tout. Reste une intéressante proximité avec les personnages.

mercredi 16 mars 2022


Dog

Dog (2022)

Un road trip très conventionnel avec son lot d'imprévus et de rencontres. Cela manque hélas d'intensité et de vraie mise en scène, mais le chien est très bon.

mardi 15 mars 2022


Spider-Man: No Way Home

Spider-Man: No Way Home (2021)

Un épisode très mou, aux enjeux poussifs. Qu'ils en soient rendus à ressusciter les vieilles gloires prouve le néant scénaristique qui préside l'ensemble. On peut souhaiter accéder au dernier vœu du héros et oublier définitivement le pauvre Peter Parker...

lundi 14 mars 2022


Adam à travers le temps

Adam à travers le temps (2022)

Tout dans le film est anecdotique, des gags aux relations, en passant par les personnages et les dialogues, et même les scènes essentielles. Shawn Levi devrait se limiter à la comédie, et éviter le sérieux et le pathos, dans lesquels il échoue. Trop d'esbroufe, trop de bagarres.

dimanche 13 mars 2022


The North Sea

The North Sea (2021)

Efficace film catastrophe finlandais, qui pêche par une narration trop simple, négligeant les intrigues secondaires. L'ensemble en est prévisible malgré l'implication de l'actrice principale. A mettre en parallèle avec l’esbroufe de "Deepwater" du catastrophique Peter Berg.

samedi 12 mars 2022


Barbaque

Barbaque (2021)

La relation du couple en crise, assez réaliste, est contrebalancée par la folie croissante, sans limite, accrue par le rythme du film. Tout le monde en prend pour son grade, comme on le faisait encore dans les années 70-80, y compris F. Eboué lui-même, en boucher franchouillard.

lundi 28 février 2022


Real Steel

Real Steel (2011)

Shawn Levy a l'intelligence de laisser ses robots être des machines sans âme. L'humanité de son film réside donc uniquement dans la relation père-fils, et même dans le regard ingénu du garçon, qui transfère son manque d'amour sur son robot et fait de son raté de père un héros.

lundi 28 février 2022


La Vengeance au triple galop

La Vengeance au triple galop (2021)

La parodie des "feux de l'amour" avec filtre étincelant et surjeu aurait convenu pour un sketch, mais lasse très vite, la faute à un rythme absent, et au fait que la mise à distance découlant de la parodie rend les enjeux et les personnages peu intéressants.

samedi 26 février 2022


Gangster Squad

Gangster Squad (2013)

Un honnête film de gangsters vs flics, qui peine cependant à sortir des clichés du genre, et suit une narration assez basique, manquant de folie ? d'audace ? d'un vrai parti pris ? Il souffre évidemment de la comparaison avec les "Incorruptibles" de Brian De Palma.

vendredi 25 février 2022


Scream

Scream (2022)

Film schizophrène qui, tout en ne jouant que sur les références à la saga, proclame pouvoir exister par lui-même. La plupart des personnages ne sont que de la chair à slasher, et même l'apparition des vieilles gloires ne suffit pas à nous intéresser à ce fanfilm sans surprise.

jeudi 24 février 2022


The Dyatlov Pass Incident

The Dyatlov Pass Incident (2013)

Found footage pataud et peu inspiré qui enchaîne les scories du genre et ne place son originalité que dans la fin assez fumeuse. Même l'affiche est moche...

mercredi 23 février 2022


Made in Britain

Made in Britain (1982)

Se pose pour le spectateur le problème de l'identification à Trevor, boule de haine et de rage en mouvement, qui semble jouir avec délectation de sa descente vers son destin tragique. Paradoxalement la performance de Tim Roth laisse entrevoir peu d'humanité à son personnage.

lundi 21 février 2022


The Survivalist

The Survivalist (2021)

En plus d'un titre mensonger, il faut endurer les dialogues affligeants, la lourdeur des flash-back, les acteurs sous amphètes, la couleur immonde et un montage à la truelle. Difficile de survivre à ce "survivalist" !

dimanche 20 février 2022


How It Ends

How It Ends (2018)

Périple assez sobre pendant la fin du monde, dont les personnages, malgré quelques passages obligés, bénéficient d'une réelle épaisseur. On retrouve évidemment des clichés de ce genre de film, et la toute fin, "fumeuse", nous laisse sur notre faim.

samedi 19 février 2022


Aliens vs. Predator : Requiem

Aliens vs. Predator : Requiem (2007)

Dur à croire qu'ils ont dû s'y mettre à deux pour réaliser ça... Tout manque cruellement d'enjeu et donc d'intérêt, les personnages tombent avant même qu'on les connaisse et l'image est laide, en plus d'être quasi illisible.

samedi 19 février 2022


FTL

FTL (2017)

Un court-métrage de SF qui tourne à vide. Dommage, tout de même, de dépenser autant d'argent et d'énergie pour n'avoir rien à dire...

vendredi 18 février 2022


Hot Fuzz

Hot Fuzz (2007)

Edgar Wright mêle avec bonheur les genres : enquête policière, slasher, duo mal assorti, et en sort une comédie dense et folle, qui peut même être considérée comme la version comique du "Wicker man" (1973), auquel il est fait d'ailleurs référence. Le meilleur du duo Wright-Pegg.

vendredi 18 février 2022


Le Plongeon

Le Plongeon (1968)

Burt Lancaster, arrogant de virilité déclinante, parcourt l'odyssée de ses dénis, mensonges et lâchetés, dans une fuite en avant dont l'issue recule au fur et à mesure de la traversée. Le pari anecdotique devient intense et douloureux (malgré quelques effets visuels inutiles).

mercredi 16 février 2022


Last Night in Soho

Last Night in Soho (2021)

Le cauchemar éveillé d'Edgar Wright ne prend pas. Confus, mal installé, tape à l'oeil et simpliste dans son intrigue, il ne nous emmène nulle part et nous achève avec une fin catastrophique, malgré la présence des deux interprètes principales.

mardi 15 février 2022


Small Soldiers

Small Soldiers (1998)

Chez Joe Dante, le monde fertile et vivant des enfants, incompréhensible aux parents, contamine le monde des adultes et leur donne à voir, souvent avec effroi, à quel point on "joue pour de vrai". Comme pour Gremlins, l'american way of life pavillonnaire en prend un coup.

mardi 15 février 2022


La Troisième Guerre

La Troisième Guerre (2020)

Un film maladroit, quelque part incomplet, mais qui pose la question de l'engagement, de l'idéalisme, de la mission que chacun se donne. Dommage que les personnages, intéressants et en évolution, n'aient pas le temps d'épaissir leur caractère.

dimanche 13 février 2022


Tralala

Tralala (2021)

Les frères Larrieu s'essaient avec talent à la comédie musicale, privilégiant la poésie, dans un conte (revisite du "voyageur sans bagages" d'Anouilh ?), où rayonnent Mathieu Amalric et Mélanie Thierry, dont l'heureuse mélancolie nous gagne, comme en son temps Jacques Demy.

dimanche 13 février 2022


Bigbug

Bigbug (2022)

Singulier film, comme une succession de vignettes que les fondus au noir fractionnent. La narration, boiteuse et décousue, enchaîne les sketches, avec une théâtralité non assumée, parfois hystérique. E.Zylberstein campe de son côté une étonnante Madame Bovary du futur.

vendredi 11 février 2022


The King’s Man : Première Mission

The King’s Man : Première Mission (2021)

Matthew Vaughn perd ici le peu d'âme qui restait à sa saga, par un ton sérieux, emphatique, et surtout par l'absence de folie et de légèreté qui faisaient l'originalité du premier volet. Un jouet très cher et assez inutile.

mercredi 9 février 2022


355

355 (2022)

Pour l'essentiel, un efficace film d'action et d'espionnage à l'ancienne, mais qui pêche par excès de twists et par une toute dernière partie vraiment en trop. Le mieux est l'ennemi du bien.

mardi 8 février 2022


Day of the Dead

Day of the Dead (2021)

Une fois passé l'aspect cheap de la réalisation et du casting, on prend goût à cette revisite foutraque et souvent de mauvais goût de Romero. La série n'est jamais aussi sympathique que lorsqu'elle ne se prend pas au sérieux.

lundi 7 février 2022


Walter

Walter (2019)

Dommage, mais rien ne fonctionne. Le mélange des genres ne prend pas et le film souffre de gros défauts : les racailles, la crédibilité de Walter, les dialogues...

jeudi 3 février 2022


Don't Look Up : Déni cosmique

Don't Look Up : Déni cosmique (2021)

Une satire du cirque politico-médiatique emballée dans un film catastrophe. McKay joue les équilibristes et va jusqu'au bout de sa ligne, effrayante et grinçante à la fois. Une réussite.

mardi 1 février 2022


Fast & Furious : Tokyo drift

Fast & Furious : Tokyo drift (2006)

"Celui qui gagne la course gagne la fille". Cette citation de la première partie du film le résume en entier. Les scènes de poursuite sont assez réussies. Il y avait sans doute de quoi développer un peu plus les personnages, mais bon...

lundi 31 janvier 2022


Le téléphone sonne toujours deux fois

Le téléphone sonne toujours deux fois (1985)

Le film a du mal à tenir la longueur, entre une mise en scène laborieuse et des gags inégaux, mais propose aussi de bonnes surprises. A réserver aux fans du trio.

lundi 31 janvier 2022


Pitch Black

Pitch Black (2000)

Même si la deuxième partie est plus regardable, on doit endurer une image hideuse, un découpage épileptique, un enjeu minimal et un ensemble visiblement fauché.

samedi 29 janvier 2022


Babysitting

Babysitting (2014)

Ce found footage comique a de bonnes idées et de bons moments. Il est cependant plus faible dès qu'il donne dans le pathos, et est surtout envahi par la grossièreté...

samedi 29 janvier 2022


Reclus

Reclus (2022)

Le film gâche son potentiel, la faute à un rythme et une tension mal maîtrisés, ainsi que de nombreuses pistes qui dispersent l'enjeu central.

dimanche 16 janvier 2022


One Shot

One Shot (2021)

Un film en plan-séquence qui parvient à garder la tension, et souffre d'assez peu de moments de creux. L'intrigue tient en une ligne mais on peut saluer la performance filmique.

samedi 15 janvier 2022


Les Éternels

Les Éternels (2021)

Malgré quelques grosses ficelles, le cahier des charges Marvel et le cahier des charges woke, il se dégage de ce film de super-héros un certain apaisement cruellement absent des habituelles productions de la maison.

vendredi 14 janvier 2022


Death of Me

Death of Me (2020)

La première demi-heure et les doublages catastrophiques m'ont suffi.

dimanche 2 janvier 2022


Murder in Rome

Murder in Rome (2005)

Une très bonne reconstitution de procès dans la Rome de Cicéron, même si, pour les besoins du film, la partie oratoire est largement simplifiée.

mardi 28 décembre 2021


The Voices

The Voices (2014)

Un film audacieux qui transforme peu à peu une comédie en drame, voire en film d'horreur. Même si cela manque un peu de relief et si l'ensemble repose trop sur Ryan Reynolds, cela reste un ovni.

lundi 27 décembre 2021


Le 15H17 pour Paris

Le 15H17 pour Paris (2018)

Exercice assez périlleux, à partir d'un fait divers, de tracer un destin qui mène à l'événement. En ressort une impression d'anecdote, de fatalité fabriquée qui laisse un goût un peu vain.

dimanche 26 décembre 2021


Cry Macho

Cry Macho (2021)

Un film d'une grande quiétude, qui parle d'acceptation, de transmission, de choix, à l'image d'un autre film de Clint, "un monde parfait".

samedi 25 décembre 2021


Matrix Resurrections

Matrix Resurrections (2021)

Un bon montage et quelques échanges bien sentis entre développeurs... Pour le reste, ce verbiage mystico-technologique me laisse totalement indifférent.

vendredi 24 décembre 2021


OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire

OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire (2021)

Un ensemble divertissant, même si ce sont toujours les mêmes ficelles qui sont utilisées au cours du film. Malgré tout, la face comique est réussie.

lundi 20 décembre 2021


L'Excellente aventure de Bill et Ted

L'Excellente aventure de Bill et Ted (1989)

Malgré quelques gags réussis, l'ensemble est poussif, la faute à un scénario qui manque d'unité et enfile les sketches avec plus ou moins de talent. Et puis tout cela a terriblement vieilli...

dimanche 19 décembre 2021


Hellbound

Hellbound (2021)

Une très bonne première partie de saison, qui pourrait presque se suffire à elle-même. La question métaphysique rejoint les préoccupations humaines. De bons seconds rôles également.

vendredi 17 décembre 2021


Nerve

Nerve (2016)

Un film prenant sur la transgression adolescente amplifiée et utilisée par les réseaux sociaux. Un peu trop beau pour être vrai, cependant...

dimanche 12 décembre 2021


Monsters of Man

Monsters of Man (2020)

Série B qui, malgré ses effets spéciaux convaincants, saborde systématiquement toutes ses pistes et promesses.

mercredi 8 décembre 2021


Venom: Let There Be Carnage

Venom: Let There Be Carnage (2021)

Intrigue vue cent fois, enjeux nuls, personnages inintéressants... Sabotage ou ratage intégral ? Peu importe.

lundi 6 décembre 2021


My Sweet Pepper Land

My Sweet Pepper Land (2013)

Western kurde d'aujourd'hui, ce film raconte par le prisme d'un petit village la douloureuse naissance d'une nation, contre traditions et corruption.

lundi 6 décembre 2021


Hitman & Bodyguard 2

Hitman & Bodyguard 2 (2021)

L'action sans répit ne peut masquer une intrigue cousue de fil blanc et des personnages secondaires sacrifiés, en plus d'une immoralité gênante pour ce genre de divertissement.

dimanche 5 décembre 2021


Hitman & Bodyguard

Hitman & Bodyguard (2017)

Un film d'action mené à toute allure, dans la grande tradition. En dehors du cliché des méchants soviétiques, tout se tient, et doit beaucoup au cabotinage assumé de Samuel L.Jackson.

vendredi 3 décembre 2021


Le Dernier Duel

Le Dernier Duel (2021)

Sous la forme d'un jeu narratif, Ridley Scott nous parle moins de la vérité que de la vanité et de l'honneur.

mardi 30 novembre 2021


Hold On - Primum Nocere

Hold On - Primum Nocere (2021)

Il faut s'assurer, avant de visionner ce document, que l'on pourra ensuite vivre en sachant l'ampleur de la manipulation, et en assumant nos choix devant nos enfants. On ne pourra pas dire qu'on ne savait pas...

lundi 29 novembre 2021


La Seconde Guerre de Sécession

La Seconde Guerre de Sécession (1997)

Malgré un montage parfois brouillon, le film de Joe Dante montre cette société viciée qu'est la nôtre : toute puissance des chaînes d'infos rapaces, hommes politiques véreux et libidineux, fous de la gâchette, fractures dues aux communautarismes... Personne n'est épargné.

vendredi 26 novembre 2021


Agents presque secrets

Agents presque secrets (2016)

Trop de facilités, et un couple "mal assorti" qui ne fonctionne pas, la faute à une construction de personnages confuse.

mardi 23 novembre 2021


Red Notice

Red Notice (2021)

Un divertissement très honnête, qui assume ses références. On ne le retiendra ni pour ses dialogues, ni pour la psychologie de ses personnages, mais plutôt pour ses rebondissements et pour son action menée tambour battant.

mardi 23 novembre 2021


Insidious : Chapitre 2

Insidious : Chapitre 2 (2013)

James Wan nous aura tout fait sur cet opus 2 : Possession, maison hantée, espionnage, voyage dans le temps, urbex, found footage, et même comique ! En tout cas, on ne s'ennuie pas.

dimanche 21 novembre 2021


Kaamelott - Premier volet

Kaamelott - Premier volet (2021)

En voulant dramatiser et jouer la grandiloquence, Astier change de cap, est sans doute plus lui-même, mais perd l'essence comique et donc le succès de sa série.

jeudi 18 novembre 2021


Sinister

Sinister (2012)

Film assez effrayant dans la première partie, mais qui perd de sa force quand il en montre trop. La bande son est tout simplement catastrophique et gâche beaucoup.

mercredi 17 novembre 2021


In the Earth

In the Earth (2021)

Une expérience sensorielle ratée, un trip sous acide égoïste. Dans le même genre, "Gaia" de Jaco Bouwer (2021) est plus réussi.

lundi 15 novembre 2021


Byzantium

Byzantium (2012)

Sur une idée de départ intéressante, Neil Jordan propose une intrigue cousue de fil blanc où s'enchaînent les situations ridicules. Seule Saoirse Ronan s'en tire honorablement.

samedi 13 novembre 2021


Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux

Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux (2021)

Malgré une trame narrative simpliste voire parfois invraisemblable, l'esthétique est nettement plus intéressante, grâce aux codes chinois correctement digérés par l'ogre Marvel.

mercredi 10 novembre 2021


Bienvenue dans la Jungle

Bienvenue dans la Jungle (2003)

Dialogues nuls, montage frénétique, action illisible, scénario vide... On a de la peine pour Christopher Walken.

lundi 8 novembre 2021


Le Rituel

Le Rituel (2017)

Un film habile dont l'esprit se situe entre "Blair witch" et "Midsommar". Un univers onirique et un ancrage mythologique assumés. Cela aurait mérité un peu plus de construction des personnages.

lundi 8 novembre 2021


Junior

Junior (2011)

Julia Ducournau développe ici ses obsessions pour l'organique et la transformation tout en réussissant à garder une certaine ingénuité. Sa jeune comédienne est déjà brillante.

lundi 1 novembre 2021


Carne

Carne (1991)

Dommage que le montage des inserts textes tende à l'épate. Le désespoir et la radicalité s'affichent un peu trop pour être sincères...

lundi 1 novembre 2021


Titane

Titane (2021)

Une semi déception après "Grave", qui parvenait à conserver son équilibre. Ici, malgré l'implication des acteurs et des fulgurances visuelles, une partie de l’œuvre échappe à l'unité et se perd parfois dans l'esthétisme.

mercredi 20 octobre 2021


La Fracture

La Fracture (2019)

Un honnête labyrinthe paranoïaque, dont la vraisemblance ne résiste malheureusement pas à un second visionnage.

samedi 16 octobre 2021


Extract

Extract (2009)

Le film ne parvient jamais à trouver son rythme ni un ton vraiment comique, même si Jason Bateman est attachant et crédible dans le rôle. On reste clairement sur sa faim.

jeudi 14 octobre 2021


Le Temps du loup

Le Temps du loup (2003)

La fin du monde selon Haneke. Une glissade froide et étrangement familière vers ce qu'il reste de l'humanité.

jeudi 7 octobre 2021


Old

Old (2021)

Un film tendu et saisissant.

jeudi 7 octobre 2021


Ted Lasso

Ted Lasso (2020)

C'était risqué de centrer cette série sur un personnage foncièrement gentil. Le résultat est que cette gentillesse déteint sur l'ensemble et est alourdie par un rythme mou.

mardi 5 octobre 2021


Personne ne sort d'ici vivant

Personne ne sort d'ici vivant (2021)

Trop long à se mettre en place, l'horreur hésite sans cesse entre deux tableaux et échoue autant sur le frisson que sur la construction des personnages.

mardi 5 octobre 2021


Squid Game

Squid Game (2021)

Malgré quelques facilités dans la fin de la saison, "Squid game" est bien plus qu'une énième copie de "battle royale". La série coréenne parvient à faire surgir l'humanité du tragique et du grotesque mélangés. A ce titre, les meilleurs moments ne se trouvent pas lors des jeux.

vendredi 1 octobre 2021


Only Murders in the Building

Only Murders in the Building (2021)

De bons dialogues et des acteurs convaincants, dont Martin Short, rayonnant, mais les situations auraient mérité encore un peu plus de folie.

samedi 25 septembre 2021


Free Guy

Free Guy (2021)

L'exposition du film n'est pas désagréable, mais dès que la narration prend le dessus, une certaine banalité lourde s'installe. Les deux thèmes principaux (boucle temporelle, jeu vidéo) sont trop à la mode pour véritablement surprendre, et les clins d'oeil un peu trop appuyés.

vendredi 24 septembre 2021


Traîné sur le Bitume

Traîné sur le Bitume (2018)

Après "section 99", Craig Zahler met à nouveau en scène des humains qui voient peu à peu leur humanité noyée et écrasée par la fatalité, la brutalité et l'inhumanité de leurs semblables. Une réussite.

jeudi 23 septembre 2021


BAC Nord

BAC Nord (2020)

Peut-être à mon goût trop de romanesque et de musique, et pas assez de rugosité...

samedi 18 septembre 2021


Section 99

Section 99 (2017)

Une impitoyable descente en enfer, où le silence et les bruits de la prison résonnent durement. Un grand "film de prison".

jeudi 16 septembre 2021


Le Dernier Voyage

Le Dernier Voyage (2020)

Malgré les efforts, le film ne parvient pas à créer sa propre narration, à faire exister ses personnages, à placer un enjeu majeur. Dommage...

dimanche 5 septembre 2021


Infinite

Infinite (2021)

Tape à l'oeil et invraisemblable. Quand Antoine Fuqua veut faire du Christopher Nolan et n'en garde que le pire...

jeudi 2 septembre 2021


Ginger Snaps

Ginger Snaps (2000)

Très loin du glamour de "Twilight", le film s'ancre dans la métamorphose adolescente crue pour s'installer dans l'horreur, avec brutalité et équilibre à la fois. La trajectoire distincte des deux sœurs donne de l'épaisseur à l'ensemble.

samedi 28 août 2021


La Planète des singes

La Planète des singes (1968)

Film magistral en termes de réalisation, de musique, d'interprétation, en un mot de vision.

vendredi 27 août 2021


The Captain : L'usurpateur

The Captain : L'usurpateur (2017)

Sans se laisser abuser par le noir et blanc arty ni par quelques facilités esthétiques (surtout à la fin du film), il faut reconnaître à l'oeuvre une vision assez fascinante de la fabrique de la barbarie et du monstre présent en chaque homme.

mercredi 25 août 2021


The Green Knight

The Green Knight (2021)

Mais quel est le foutu projet de ce film ? Ratage sur l'épopée, sur le mystique, sur les personnages, sur la narration, sur la symbolique...

lundi 23 août 2021


(500) jours ensemble

(500) jours ensemble (2009)

Malgré les ficelles chronologiques, on reste dans une romance à l'eau de rose en demi-teinte qui aurait pu, ou dû, se montrer plus audacieuse dans la folie ou la noirceur, et qui , faute de cela, nous laisse sur notre faim.

mardi 10 août 2021


The Suicide Squad

The Suicide Squad (2021)

Malgré un excès de coolitude et d’esbroufe, un honnête divertissement, avec quelques trouvailles visuelles et un bon montage, mais l'ensemble est régulièrement gâché par l'insupportable présence de Harley Quinn (qui gâte décidément tout ce qu'elle touche !).

dimanche 8 août 2021


Teddy

Teddy (2020)

Film naturaliste de genre qui réussit à évoquer le désert rural et les errances adolescentes, ainsi que la question de la fabrique du monstre. Les personnages sont remarquablement incarnés. Une belle réussite française, trahie par son affiche mensongère de comédie.

samedi 7 août 2021


Scum

Scum (1979)

Un film radical et social comme savent le faire les Anglais, qui offre un rôle puissant au jeune Ray Winstone.

mardi 3 août 2021


Jungle Cruise

Jungle Cruise (2021)

Un rythme incertain malgré l'épate des effets spéciaux et des scènes d'action frénétiques. Les révélations successives tombent à plat, et le film est oublié dès le générique de fin, à l'image d'une attraction Disney.

lundi 2 août 2021


Gaia

Gaia (2021)

Une intention mystique, qui aurait mérité encore plus de radicalité et d'austérité.

lundi 26 juillet 2021


Kingdom: Ashin of the North

Kingdom: Ashin of the North (2021)

Une intrigue vraiment trop simple, ce n'est rien de plus qu'un épisode moyen de la série Kingdom.

samedi 24 juillet 2021


Phone Game

Phone Game (2002)

Un film efficace et toujours inattendu, malgré un début tape à l'oeil. Un beau tour de force, qui serait transposable au théâtre.

samedi 24 juillet 2021


Return of the Goat II: New World Order

Return of the Goat II: New World Order (2021)

Mads, pourquoi te compromets-tu dans ce genre de promotion inconsistante ?...

dimanche 20 juin 2021


The Dead Don't Die

The Dead Don't Die (2019)

Le film, original à l'intérieur du genre des zombies, parvient à déjouer les pistes constamment en maintenant une demi-teinte assez risquée.

jeudi 10 juin 2021


Assiégés

Assiégés (2019)

Malgré une mise en place assez facile, le film gagne en intensité et prend finalement aux tripes dans des séquences de bataille réussies.

mardi 8 juin 2021


Un Homme en colère

Un Homme en colère (2021)

Un film d'action efficace qui vaut surtout par son montage. L'histoire en elle-même manque de finesse et d'originalité.

mercredi 2 juin 2021


Sans aucun Remords

Sans aucun Remords (2021)

Intrigue suffisante pour rester intéressé et des séquences d'action réussies assurent un bon moment.

dimanche 23 mai 2021


Army of the Dead

Army of the Dead (2021)

Film de bourrin, où tout est souligné et démonstratif, et pourtant parfois incohérent. Le "fun" annoncé était largement survendu.

samedi 22 mai 2021


La Rançon de la gloire

La Rançon de la gloire (2014)

Le film ne parvient jamais à trouver son ton ni son rythme, malgré la qualité des comédiens. La musique est toujours étrangement inappropriée...

mardi 18 mai 2021


Un prince à New York 2

Un prince à New York 2 (2021)

Un film qui se veut cool, moderne et stylé, mais qui s'avère finalement creux, bruyant et brouillon.

dimanche 14 mars 2021


Wonder Woman 1984

Wonder Woman 1984 (2020)

Tellement niais, conformiste et invraisemblable... Le ridicule des dernières minutes surpasse les téléfilms de Noël.

lundi 28 décembre 2020


Outlaw King : Le Roi hors-la-loi

Outlaw King : Le Roi hors-la-loi (2018)

Film qui souffre d'une construction simpliste et qui ne parvient pas à créer l'intensité. Le montage sans finesse y est aussi pour quelque chose.

vendredi 11 septembre 2020


Cursed, La Rebelle

Cursed, La Rebelle (2020)

Laid et niais comme rarement vu depuis Xena la guerrière...

mercredi 19 août 2020


Close Range

Close Range (2015)

Téléfilm laid et sans rythme, à peine digne d'un "Walker Texas Ranger". Même le dernier Rambo s'en sort mieux, c'est dire...

mardi 28 juillet 2020


La Vérité sur Charlie

La Vérité sur Charlie (2002)

Grande mollesse de rythme, musique envahissante, effets de cadrage bizarres, et une enfilade de clichés sur Paris qui rend ce film insupportable à tout spectateur français.

vendredi 3 juillet 2020


Vertige

Vertige (2009)

Incohérence de l'action et des personnages, laideur de l'image, vacuité de l'intrigue. Les inscriptions sur le générique de fin enfoncent le dernier clou au fardeau du spectateur. RAS (Rien A Sauver, à part que les montagnes croates ont l'air magnifiques).

jeudi 11 juin 2020


Guns Akimbo

Guns Akimbo (2019)

Le plus étonnant dans ce navet décérébré, c'est la jouissance que semble prendre le réalisateur à ignorer le regard qu'il porte sur l'action. Finalement, on ne fait qu'assister à l'émission scizum sans aucun recul, aucun art, aucune vision. (Pour info : nix = neige, en latin.)

jeudi 11 juin 2020


The Hunt

The Hunt (2020)

Surfant sur l'anti-élitisme le plus primaire, le film parvient à rendre un sujet éculé (les inconnus piégés et pourchassés par une meute) encore plus inconsistant à force de dérision. Nulle sincérité, rien que du fun faisandé post-moderne. Et qui a choisi l'actrice principale !?

mercredi 3 juin 2020


The Firm

The Firm (1989)

Film tout en nerfs et en tension réaliste dont les anglais ont le secret. Plus qu'une thèse sur le hooliganisme ou qu'un film de baston, c'est le parcours d'hommes intégrés dont la société n'a pas pu étouffer la colère, porté par Gray Oldman, fiévreux et dangereux. Une réussite.

vendredi 22 mai 2020


Un seul deviendra invincible

Un seul deviendra invincible (2002)

Film bourrin, sans intérêt, entièrement tourné vers son combat final, dont on devine l'issue forcément happy end. Et pourtant, on devine chez Wesley Snipes des réserves de jeu inexploitées. Il y avait de l'essence tragique à extraire de tout cela...

vendredi 22 mai 2020


Vivarium

Vivarium (2019)

Un film sans doute trop long, pour lequel un court ou moyen métrage aurait sans doute suffi. 2 histoires se juxtaposent : Une première partie réussie inspirée de la 4ème dimension, suivie d'une seconde, sorte de fable sur le couple, mais qui manque malheureusement de relief.

vendredi 22 mai 2020


L'Effondrement

L'Effondrement (2019)

Série française dont les qualités reposent sur un rythme efficace, une maîtrise du plan-séquence et le jeu (la plupart du temps) des comédiens principaux. On est frappé par l'irruption de la catastrophe dans notre monde que l'on refuse de considérer comme provisoire.

vendredi 22 mai 2020


Boyka : Un seul deviendra invincible

Boyka : Un seul deviendra invincible (2016)

On peut voir en Boyka le double de Scott Adkins, dont le "don reçu de Dieu" le ramène toujours, malgré ses tentatives, aux amers combats, créant la frustration de ne jamais le voir jouer sérieusement la comédie. Ainsi est Boyka, tragique, incapable de sortir de sa condition.

vendredi 22 mai 2020


Le Mans 66

Le Mans 66 (2019)

Ce ne seront finalement pas les scènes de pilotage qui resteront, mais les parcours personnels croisés de deux héros-antihéros incarnés avec inspiration par M.Damon et C.Bale. On pardonnera quelques facilités dramatiques et mélodramatiques tant l'équilibre de Mangold est juste.

vendredi 27 mars 2020


6 Underground

6 Underground (2019)

Aussitôt vu, aussitôt oublié, direz-vous ? C'est sans compter qu'il faut aller au bout de deux indigentes heures de pétarades et de rebondissements grossiers. Même sans rien attendre de Michael Bay, on est déçu, sauf à espérer une leçon de cabotinage de la part des acteurs.

vendredi 27 mars 2020


Rambo : Last Blood

Rambo : Last Blood (2019)

Ce n'est pas parce que le héros est en bout de course que le réalisateur doit l'imiter. Stallone nous offre le pire du Rape and Revenge en série Z, avec un jeu d'acteurs et un suspense nuls. Même le massacre final ne parvient pas à être régressivement jouissif. Naufrage total.

vendredi 27 mars 2020


Gemini Man

Gemini Man (2019)

La preuve que la course en avant technologique -dédoublement de l'acteur,haute définition et autres prouesses- doit avant tout être au service d'une histoire,d'un parcours,d'un regard.A aucun moment les marionnettes d'Ang Lee n'existent vraiment.Aussi décevant que L'odyssée de Pi

vendredi 27 mars 2020


1917

1917 (2019)

Le procédé technique, ici le plan-séquence, ne constitue qu'un maigre intérêt du film, qui serait bien plus valeureux si son découpage de séquences n'était pas aussi visible et haché. Un bel objet esthétique, mais j'attendais plus de subtilité de Sam Mendès.

vendredi 27 mars 2020


Anna

Anna (2019)

Ce film de Luc Besson nous rappelle - s'il en était encore besoin- sa prédilection pour les jeunes femmes longilignes et lisses. Seul Cillian Murphy se tire avec les hommages de ce Nikita 2.0. trop propre, trop superficiel, trop lisse justement.

vendredi 27 mars 2020


La Plateforme

La Plateforme (2019)

Un film "high concept", qui souhaite porter évidemment une symbolique, même s'il ne prend pas assez son temps à mon goût. Reconnaissons qu'il est difficile de faire exister plusieurs personnages dans cet étrange huis-clos. Fin frustrante, comme souvent dans ce genre de films.

vendredi 27 mars 2020


Midsommar

Midsommar (2019)

Ari Aster a assurément le talent de créer le malaise, particulièrement en tirant profit du tabou. Comme pour "Hérédité", il part d'un trauma initial pour mener ses personnages vers une solution qui leur est propre. Saluons le travail très réussi sur la lumière et les couleurs.

vendredi 27 mars 2020


Toutes les critiques


La Garçonnière

La Garçonnière (1960)

C'est brillant et sautillant, Jack Lemmon est comme toujours enthousiasmant, et Shirley, tellement craquante !

Alien vs. Predator

Alien vs. Predator (2004)

Navet sidéral, malgré quelques plans bien sentis et une ambiance claustrophobe parfois efficace, mais on garde en tête l'idée que tout a déjà été éventé depuis bien longtemps, surtout en ce qui concerne les aliens.

Vidéodrome

Vidéodrome (1983)

un film visionnaire et essentiel.

Chorus Line

Chorus Line (1985)

Le film installe son univers : le décor, les personnages principaux, puis secondaires, et ensuite..
Comment ça, c'est fini !?
C'est une trilogie ? Il y a une suite ?
Non ?
Tant pis...

Fantômas se déchaîne

Fantômas se déchaîne (1965)

Pourtant, on les aime, ces acteurs : Jean Marais, De Funès, la belle Demongeot, et les autres...
Mais en dehors des gags, le rythme se traîne, et la narration est poussive. ça sent souvent le bricolage (la 3ème main, les masques).
A revoir par nostalgie, entre la dinde et le dessert.

Cops

Cops (2003)

Une bonne idée de départ, mais l'ensemble est quand même trop bon enfant.

She's the Man

She's the Man (2006)

Pari réussi de transposer à notre époque et dans un univers très différent de celui de Shakespeare ( foot à la fac) l'intrigue de départ.
Loin d'être niais, en plus.

Explorers

Explorers (1985)

ça partait pourtant bien, et avec des acteurs que l'on a du plaisir à découvrir au début de leur carrière, mais cela devient vite bavard, et la partie "extra-terrestre" est un modèle de ce qu'il ne faut pas faire.
Dommage donc, de la part de Joe Dante...

Les Maîtres de l'Univers

Les Maîtres de l'Univers (1987)

Ridicule (involontairement, je suppose) à tous les niveaux. Pardonnons à un Dolph Lundgren débutant, qui n'avait pas encore atteint le sommet de son art dramatique.
Cela pouvait peut-être passer en 1987 auprès des moins de 12 ans...
Un bon point à noter cependant : Cela semble être le seul film de son réalisateur Gary Goddard. D'autres aujourd'hui, servant le même genre de soupe avec bien plus de prétention, feraient bien de suivre ses traces...

Tin Toy

Tin Toy (1988)

Spoiler C'est drôle. Le bébé essaie d'attraper le petit jouet.
par Tijulius et Mimi

La nouvelle voiture de Bob

La nouvelle voiture de Bob (2002)

Le petit monstre est réussi, avec tous ses malheurs.
Le tout début est moins drôle.
Tijulius et Mimi

La Zona, propriété privée

La Zona, propriété privée (2008)

Un super sujet, mais le traitement est trop démonstratif. Beaucoup de clichés dans les personnages.
C'est malgré tout une réflexion sur le difficile passage à l'âge adulte.

The Darwin Awards

The Darwin Awards (2006)

Voir autant d'acteurs expérimentés dans cette video sans âme et qu'on espère être le collage incertain de sketches pour ados ne peut être que navrant. Le film a bien un Award, dans le seul titre.

Sucker Punch

Sucker Punch (2011)

Un très long clip d'une heure cinquante, où le petit Zack découvre ses nouveaux jouets : pléthore de filtres, ralentis, filles canon plus ou moins vêtues, pseudo révélations...
Au delà des sept premières minutes de découverte (et d'espoir) puis de sept autres minutes de tolérance (comme la maison où se déroule l'histoire principale), on se désintéresse totalement de la pauvre Baby Doll et de ses copines (Abbie Cornish, qu'allais-tu faire dans cette galère ?), et l'on pardonne à Zack Snyder sa méforme entre ses plus racés "300" et "Man of steel". Sans rancune.

Doug en mission spéciale

Doug en mission spéciale (2009)

Les méchants chiens veulent attraper l'oiseau; ils ne veulent pas de Doug avec eux. Ils lui font des blagues pour capturer l'oiseau tout seuls.
Tijulius et Mimi

Detour

Detour (2009)

Le résumé ne correspond pas au film.
Il s'agit ici d'une variante scandinave de "détour mortel".

Canine

Canine (2009)

Quelle maturité chez Yorgos Lanthimos ! Son film réussit la prouesse de proposer une véritable réflexion qui ne soit ni moralisatrice ou lénifiante, ni platement provocatrice, de nous tenir en haleine dans un espace clos en dédaignant l'artifice inutile au profit d'une mise en scène profonde et cependant invisible, et enfin de tracer une structure (et même une filmographie, si l'on pense à l'excellent "Alps") forte et souterraine dont les remous agitent encore la conscience bien après la dernière minute.

Solutions locales pour un désordre global

Solutions locales pour un désordre global (2010)

Un film essentiel, indispensable pour faire un peu d'ordre dans des idées ou des a-prioris sur ces sujets absolument urgents.
Il est juste dommage que les plans de coupe, sur les animaux surtout, soient si mal filmés, à la limite du tolérable cinématographiquement parlant.

La BM du Seigneur

La BM du Seigneur (2010)

Le film pose les bases de ce qui assurera plus tard le très bon "Mange tes morts- Tu ne diras point". Ici, cependant, le réalisateur, qui a sans doute trop de choses à dire, à montrer, essouffle quelque peu l'univers qu'il met en place. Malgré le mariage intéressant d'un hyper-réalisme et d'une certaine spiritualité, on reste sur sa faim. Cet aspect documentaire encore très (trop prégnant) sera justement digéré et magnifié dans le film suivant, véritable tragédie contemporaine, à l'instar du "Pusher II" de N.W.Refn.

Le grand embouteillage

Le grand embouteillage (1979)

Tout le problème de ce genre de films à sketches, qui s'essoufflent très vite. Le temps paraît long pour nous, comme pour les personnages coincés dans leur voiture.
Et notre Gégé national cabotine autant qu'il peut.
Seul Alberto Sordi sort son épingle du jeu, avec un personnage entier.

Intouchables

Intouchables (2011)

A priori, le film le plus noté sur le site Top 250.

Nonfilm

Nonfilm (2002)

A voir absolument si vous avez adoré "Rubber", "Wrong", et "Réalité".

David Versus Monsanto

David Versus Monsanto (2009)

Maintenant, je sais.

Samsara

Samsara (2012)

Un voyage méditatif, qui ne cherche pas seulement la belle image, et en tout cas pas la leçon de morale.

Selkirk, le véritable Robinson Crusoé

Selkirk, le véritable Robinson Crusoé (2012)

Un très bon film d'animation qui, bien que sans doute forcément romancé avec la présence de Puppy, raconte l'aventure du marin qui a inspiré Willem Defoe pour son "Robinson Crusoé".
A voir avec les enfants, bien entendu.

No Pain No Gain

No Pain No Gain (2013)

La mayonnaise prend immédiatement. Michael Bay parvient pour une fois l'équation d'un film cohérent et surtout, surtout, sans prétention, contrairement à l'ensemble de son oeuvre.
Ici, le talent de Mark Wahlberg et la bonhommie de Dwayne Johnson s'inscrivent à merveille dans une vraie dérision, et dans une fiction où les personnages prennent plus de consistance que dans la plupart de ses autres films. Il est juste dommage que ce nouveau souffle se soit ensuite dégonflé aussi vite avec le moche et manichéen "13 hours".

Derrick contre Superman

Derrick contre Superman (1992)

Michel Hazanavicius fait la démonstration qu'il :
- maîtrise les outils de montage et de doublage
- aime s'amuser avec ses potes
- a de l'admiration pour certaines stars françaises ou américaines.
On est content pour lui. C'est sympa.

Le Colosse de Rome

Le Colosse de Rome (1964)

Carton pâte et reconstitution générale plus qu'approximative, mais on a le plaisir de voir deux héros des premiers temps de Rome : Mucius Scaevola (le gaucher) et Horatius Cocles (le borgne).

Chappie

Chappie (2015)

L'avis de "LA voix du Nord" sur le film épouse parfaitement mon appréciation : "produit sans âme qui fait mine de s’inquiéter des dangers de l’Intelligence artificielle tout en pliant sous des facilités (humour niais, virage mélo, violence barbare, apologie de la vengeance, culte du lascar, personnages schématiques, incohérences narratives) inhérentes aux « teenage movies »."
Quel dommage de la part de l'incroyable "District 9" !

Grizzly

Grizzly (2014)

Le jeune spectateur découvre la vie et les enjeux de cet environnement nord-américain, mais c'est beaucoup trop scénarisé pour un spectateur adulte.
Les prises de vue sont en revanche irréprochables.

The Darkness

The Darkness (2016)

Greg Mc Lean s'est égaré dans cette histoire de revenants visitant une paisible famille. Dommage pour le talentueux Kevin Bacon. Et l'on se prend à dire : "Greg, oublie les yankees et reviens à tes fondamentaux :
- Nature inhospitalière ou franchement hostile
- Prédateur gigantesque dans son désir cruel de mort
- personnages existant par eux-mêmes, en dehors de toute communauté.
Normalement, le prochain "Jungle" devrait te remettre sur les rails. A bientôt. Bises sanglantes."

Knock Knock

Knock Knock (2015)

Home invasion + Keanu Reeves + 2 mannequins =...?
Il faut compter Eli Roth dans l'équation, qui, même s'il joue pour Tarantino, et se réclame de certains maîtres de l'horreur ou de la provocation, n'assume ni la crudité de Deodato, ni le sens du montage suffisant pour rendre cette pochade dérangeante ou au moins intéressante.
Pour un film de copains ( et le réalisateur a rassemblé les siens sur ce tournage, visiblement), c'est plutôt bien ficelé, mais cela n'a pas vocation à sortir de ce même cercle de potes...

The Visit

The Visit (2015)

Avec "The Bay" (et le génie de son montage) et "Cloverfield" (où les effets spéciaux servent réellement le propos du film), "The visit" intègre le gratin du found footage, et se pose en véritable héritier du "Projet Blair Witch", la maestria en plus, la filouterie du débutant en moins.

13 Hours

13 Hours (2016)

"13 hours" est un titre mensonger étant donné que le film ne dure que 2h24.
Rectification : Bien que le film soit tiré d'un fait réel, on attend impatiemment que l'un des deux camps jette les armes ou succombe ou l'emporte rapidement. 2h24, c'est largement suffisant, finalement.
Un bon point pour le film : Après le visionnage, on a les idées plus nettes sur le monde, les gentils, les méchants, les nobles valeurs... Et puis on se réveille.
Mon conseil: Regardez plutôt "Green Zone" de P.Greengrass, et "La chute du faucon noir" de R.Scott.

Super Trash

Super Trash (2013)

C'est souvent naïf, trop démonstratif, certainement trop long, mais ce qu'on y apprend fait froid dans le dos.
Vous ne regarderez plus jamais le festival de Cannes comme avant.

American Nightmare 3 : Élections

American Nightmare 3 : Élections (2016)

Etonnant qu'après un épisode 2 potable et cohérent, le réalisateur (mais il y a aussi une équipe derrière lui à laquelle revient le mérite de ce naufrage) commette un film aussi laid et ringard - l'esthétique clipesque de l'attaque par les deux filles-, aussi invraisemblable - TOUS les personnages, sauf peut-être le jeune mexicain increvable-, et en somme aussi inintéressant.

La boule noire

La boule noire (2015)

Ce n'est ni la faute aux comédiens, qui ne peuvent contrebalancer la pauvreté des dialogues et des plans de coupe, ni à une histoire qu'on espérait tendue, profonde, et psychologiquement révélatrice, mais à une image laide, associée à une musique agaçante et hors-de-propos, et à un refus de mise en scène.
Un des rares films dont j'aimerais voir un remake...

Approaching the Unknown

Approaching the Unknown (2016)

Une série B qui aurait pu être honnête si elle ne resservait (en moins bien) des formules déjà vues et revues ailleurs.
Dommage pour Mark Strong, qui tient le premier rôle, et méritait mieux...

Le Fantôme

Le Fantôme (2016)

Un court métrage honnête, bien que publicitaire, et qui use intelligemment de l'ellipse. Il est juste dommage que Mads, excellent comme à son habitude, n'y soit employé que dans ce type de rôles monolithiques qui lui collent à la peau depuis "Casino Royale" et la série "Hannibal", alors qu'il a prouvé à maintes reprises qu'il était capable d'un investissement physique, décalé, comique...